Un nouvel Hôtel de Ville pour le Château d'Olonne

La fusion des trois communes était l’invitée surprise - ou pas - de la pose de la première pierre du futur Hôtel de Ville du Château d’Olonne, le vendredi 10 avril 2015.

Si on en parle depuis un an, et que les trois maires concernés du Pays des Olonnes semblaient d’accord dès l’origine pour une telle démarche, avec pour objectif une fusion à la fin du mandat en 2020, une nouvelle loi incitative a mis cette semaine le “feu aux poudres”, certain souhaitant manifestement aller vers la fusion en marche forcée.

En effet, la loi du 16 mars 2015 permettrait à la nouvelle commune créée des Sables d’Olonne (qui absorberait Le Château et Olonne) de toucher une dotation de 6 millions d’euros, pour peu que cette fusion soit effective au 1er janvier 2016.

Yannick Moreau, maire d’Olonne, cherche donc à accélérer le processus, quitte à bousculer ses pairs. Si l’on en croit un communiqué du 9 avril, il veut s’enfermer une semaine avec ses homologues et les équipes pour définir noir sur blanc un projet de fusion qui fait encore défaut. Son calendrier prévoit ensuite une consultation populaire à l’automne et une fusion réalisée pour le 1er janvier 2016, afin de toucher les subsides.

“Ne confondons pas vitesse et précipitation” semble lui répondre Joël Mercier le castel-olonnais. Cette “carotte” financière ne doit pas être la seule motivation du dossier et il importe qu’un vrai projet soit défini, qui tienne compte au mieux des différentes situations, sociologiques, patrimoniales, fiscales, ...

On est par exemple en droit de se demander comment on va harmoniser la fiscalité alors qu’actuellement, l’endettement des communes va d’un ratio de 1 à 10 par habitant ! Certains services publics sont plus ou moins efficaces - et coûteux - selon les communes. Le nivellement doit-il se faire par le bas, par le haut ? Les employés municipaux ne semblent pas non plus bénéficier du même mode de fonctionnement… Alors comment se fera l'harmonisation ?

Bref, il y a tellement de points à traiter qu’il semble impossible, selon le maire du Château, "d’aller plus vite que la musique", quand bien même la dotation d’état serait alléchante.

C’est peut-être pour cette raison que certains élus semblaient “bouder” ce vendredi et s’étaient fait porter pâle lors de l’inauguration du futur Hôtel de Ville du Château d’Olonne vendredi.

Le chantier, bien avancé, devrait s’achever à l’automne 2016. Il s’agit d’un projet plus global qui va transformer le centre-bourg, avec notamment l’aménagement d’un plateau piéton très paysagé.

Le coût global est de 4.600.000 € ttc tout compris (construction, démolition, mobilier).

L’avenir nous dira si le bâtiment sera appelé à devenir l’Hôtel de Ville de la nouvelle commune née de la fusion, ou une mairie annexe… ou une autre voie encore.

Images AC et GB)

Add a comment

Fusion des communes : la quadrature du cercle

3maires

On avait bien quelques doutes depuis un an sur la convergence de vue des élus des trois communes au sujet de la fusion.

La réflexion de Joël Mercier, maire du Château d’Olonne, rapportée dans Ouest-france du 7 avril, lève ces doutes. Dans son entretien, où il dresse un bilan de sa première année de mandat, il évoque la fusion en laissant entendre qu’il n’y a “pas le feu au lac”, vu “qu’aucun projet n’est écrit ni élaboré” et que donc [il ne peut] pas caler une date de consultation.

Bien qu’il se défende de vouloir remettre en cause cette volonté de fusion, il estime qu’il existe trop de non-dits, “des écarts et des divergences à aplanir”. Bref, il faut une mise à plat des dossiers…

Yannick Moreau a bien entendu la critique. Le maire d’Olonne-sur-Mer a donc souhaité réagir publiquement aux déclarations de son collègue en lui disant “Chiche !”.

Dans un communiqué en date du 9 avril, il répond aux griefs de Joël Mercier en rappelant qu’un schéma de mutualisation a été adopté en février 2015 et qu’un groupe de réflexion travaille sur le projet de fusion depuis le début de l’année.

Et comme cela semble insuffisant et trop lent aux yeux du maire du Château, Yannick Moreau propose la rédaction d’un projet avant l’été, afin de pouvoir consulter la population castel-olonnaise à l’automne, pour une fusion au 1er janvier 2016…

Pour ce faire, il propose d'urgence un séminaire de travail, avec un “enfermement forcé d’une semaine”, un marathon de la négociation devant aboutir rapidement à la rédaction d’un document fixant le projet souhaité par Joël Mercier. 

Peut-être la pose de la première pierre de la nouvelle mairie du Château, demain 10 avril, sera-t-elle l’occasion pour les uns et les autres de préciser les points de vue.

AC

Add a comment

Ces années-là : le spectacle du Choeur des Olonnes

Samedi 31 janvier, les années 60' étaient à l'honneur au Château d'Olonne, grâce au Choeur des Olonnes qui, le temps d'une soirée, ont fait revivre un répertoire de chansons françaises très "yéyé".

Devant une salle comble, les choristes ont enchainé près d'une vintaine de titres, dans des arrangements originaux pour 4 voix qui ont redonné un peu de jeunesse à des chansons qui arrivent désormais... à la cinquantaine !

(Images Alain Charrier)

Add a comment

Soirée 60' avec Le choeur des Olonnes samedi 31

Ceux qui sont nostalgiques de "ces années-là", où les vedettes de la chanson s'appelaient Cloclo, Sheila, Sylvie (Vartan), France Gall... vont pouvoir se replonger dans les sixties le temps d'une soirée, au Château 'Olonne, Salle Calixte-Aimé Plissonneau.

Add a comment

Lire la suite : Soirée 60' avec Le choeur des Olonnes samedi 31

Les voeux de Joël Mercier au Château d'Olonne

Dernier volet des voeux sur la Communauté de Communes des Olonnes : les voeux castelolonnais de Joël Mercier.

C'était le 16 janvier dernier, Salle Calixte-Aimé Plissonneau.

Add a comment
Logo Oceane 2015 250Une info ? Une annonce ?
Un événement ?
Faites-nous en part :
098.456.0044 ou 06.29.56.38.17
boss@futurimedia.fr