Conseil Municipal des Sables d'Olonne - 03 octobre 2015

Revivez l'intégrale du Conseil Municipal des Sables d'Olonne du 03 octobre 2015.

A l'ordre du jour, essentiellement des décisions ordinaires. A noter toutefois le délicat sujet de la réaffectation du Camping des Roses, dont la Délégation de Service Public arrive à échéance le 31 décembre 2015 et pour lequel le souhait des élus de la majorité est d'en affecter le foncier à un programme de logements destinés aux jeunes ménages.

Un choix qui fait grincer les dents des opposants de droite qui ont cette fois-ci argumenté sur la forme et sur les risques, selon eux, à ce que les dispositions envisagées, prévoyant de réserver les lots mis en vente, soient requalifiés ultérieurement par la justice pour une rupture d'égalité non justifiée.

(Images : Alain Charrier - Futurimedia)

Add a comment

Camping des Roses : c'est voté

Cétait l’un des engagements forts du programme de Didier Gallot en 2014 : insuffler un peu de jeunesse dans la composition sociologique des Sables d’Olonne.

Il existe pour cela peu de leviers, les capacités physiologiques de la population à se perpétuer étant fortement obérées par les séquelles du temps. Régis Laspalès l’a dit : “y’en a…”

Hier soir, au Conseil Municipal, qui se tenait à La Chaume, a donc été votée la mise en route du dispositif de vente de 2 ha du foncier du Camping des Roses, soit, à terme, 65 parcelles destinées à de jeunes ménages, si possible avec enfants.

Le vote s’est fait non sans les critiques de l’opposition de droite. Les deux élus de gauche n’y ont vu au contraire que de bonnes perspectives. M. Landais a plus attaqué le projet sur la forme que le fond, jouant les oiseaux de mauvaise augure en argumentant sur les aspects juridiques du montage, laissant notamment entendre que si la jurisprudence autorisait que l’on favorisa immigrés ou gens du voyage, on courait le risque des recours contre des dispositions prévoyant des avantages à une tranche de la population au seul prétexte qu’elle est jeune.

Au final, les élus d’opposition de droite se sont abstenus sur cette délibération.

A partir du 9 novembre et jusqu’au 23 décembre, il sera donc possible de faire acte de candidature pour l’un des 19 premiers lots (sur 65 prévus) en retirant en mairie un dossier ou en le téléchargeant sur le site de la ville (www.lessablesdolonne.fr).

Les dossiers seront étudiés en janvier, pour un début des travaux prévus à l’automne 2016.

Infos+ : roses@lessablesd’olonne.fr

Add a comment

Camping des Roses : mode d'emploi

Les Sables d’Olonne, malgré le dynamisme affiché sur son remblai et ses rues du centre-ville est une ville vieillissante.

On y trouve désormais plus de quasi-centenaires qu’à Menton et les plus de 80 ans se chiffrent au delà de 3000 (sur une population de 14.603 habitants - Chiffres de 2012).

Et la tendance est profonde car le prix du foncier empêche les plus jeunes et les plus modestes d’accéder à la propriété dans la ville, du moins hors des appartements proposés, notamment aux abords du Boulevard de l’Ile Vertime.

Car, comme partout en Vendée, la préférence chez les jeunes va aux parcelles individuelles sur lesquelles on va construire sa maison, en totale autonomie.

Ce type de projet est irréalisable aux Sables d’Olonne, sauf à acquérir et parfois casser de l’ancien, ce qui met de facto hors-jeu ceux qui ne disposent pas d’un budget conséquent.

C’est pourquoi la ville se vide de ses résidents permanents actifs. Lesquels partent dans les communes rétro-littorales. En corrolaire, les écoles se vident aussi. Les têtes blanches remplacent les têtes blondes dans les parcs.

En arrivant aux affaires en 2014, Didier Gallot, le maire, portait avec son équipe un projet capable, à leurs yeux, sinon d’inverser la tendance, du moins de la stabiliser et de redynamiser le tissu sociologique.

En effet, le Camping des Roses, propriété de la Ville depuis 1875, voyait sa Délégation de Service Public, attribuée à Chadotel, se terminer en décembre 2015.

En ne renouvelant pas la DSP et en récupérant les terrains, c’était l’opportunité, unique, de disposer d’une réserve foncière sans équivalent, au coeur de la ville. Et dans un  quartier des Roses d’une qualité de vie exceptionnelle.

C’est le sens du projet qui a été proposé et adopté hier soir, en Conseil Municipal, d’aménager le terrain de 4 hectares en un parc arboré, sur la moitié de sa surface et en lotissement de 65 parcelles sur l’autre moitié.

Les parcelles seront d’une surface de 150 à 250 m², au prix de 250 € le m², ce qui représente une ristourne de près de 60%, puisqu’une expertise fait apparaître un prix du marché à 650 € le m² aux alentours. Il faut dire que la plage est à quelques centaines de mètres, que de nombreux commerces sont à proximité également.

Cette vente de terrains est destinée aux plus jeunes et aux plus modestes. Le programme adopté hier a donc posé un certain nombre de conditions pour postuler et de contraintes pour y rester.

Tout d’abord, l’âge. De 32 ans de moyenne d’âge pour un couple sans enfant à 45 ans pour un couple avec 3 enfants de moins de 10 ans à charge.

Il ne faut pas non plus avoir été propriétaire dans les 2 années qui précèdent.

Il faut enfin ne pas avoir de revenus supérieurs à 54.000 ou 60.000 euros.

Il faut enfin s’engager à y vivre et à scolariser ses enfants sur le secteur pour une durée de 200 mois.

Il sera donc normalement impossible d’y construire une résidence secondaire.

Les terrains seront libres de constructeurs. Toutefois, afin de maintenir une unité architecturale, la Ville mettra gratuitement à disposition les services et conseils d’un architecte sablais afin d’élaborer des projets s’intégrant dans l’architecture locale, quelque soit le budget. Les Journées du Patrimoine ont notamment permis à certains de découvrir ou redécouvrir l’identité du quartier St-Pierre tout proche, voire du Bvd Pasteur ou des Présidents.

Enfin, la revente, si elle est possible, ne pourra se faire qu’au profit d’une famille répondant aux mêmes critères sociologiques.

En cas de rupture des engagements, il sera alors demandé le remboursement de la moins-value accordée sur les terrains (d’environ 400 € par m²).

La commercialisation se fera par tranche. Une première tranche sera donc proposée à la vente début 2016. Les familles désirant faire acte de candidature devront retirer un dossier en mairie ou sur internet, du 9 novembre au 23 décembre 2015. Les dossiers seront ensuite étudiés en janvier 2016. En cas de demandes supérieures en nombre aux lots disponibles, ce sont les critères d’attribution qui permettront de faire un choix.

Dossiers à retirer en mairie ou à télécharger sur www.lessablesdolonne.fr. Info : roses@lessablesdolonne.fr.

 

Add a comment

Deux agents de la Ville récompensés

A Nantes, le mardi 20 octobre au salon SERBOTEL qui regroupe tous les fournisseurs des restaurants et cuisines de collectivités de France, douze équipes de cuisiniers ont démontrés que cuisine de collectivité ne veut pas dire cuisine au rabais.

Établissements  scolaires, casernes militaires, établissements hospitaliers, maisons de retraite, restaurants d'entreprises venant de nombreuses régions françaises étaient présents. Avec un budget de 5 € par personne, des produits imposés et un temps imparti de 3 heures 30, les compétiteurs ont démontrés que cuisine de collectivité rime avec excellence.

Eric ROUILLÉ, chef de cuisine, et Géraldine LESIEUR, second de cuisine, du Foyer logement des Genêts d'Or aux Sables d'Olonne se sont particulièrement distingués en présentant :

•    une pyramide d’écrevisses, mayonnaise aux trois huiles, chips de patates douces et sirop d'érable ;
•    un suprême de faisan mariné à la Troussepinette, pop corn et soupe de mogette;
•    une coque en chocolat garnie de crème vanille, pommes caramélisées croquante et meringue.

Soutenus par Brigitte TESSON, Première adjointe, et de nombreux amis, nos Sablais ont été la seule équipe à avoir été primée deux fois. Ils ont obtenu la seconde place au 10ème Trophée National de restauration collective autogérée à quelques points seulement des premiers, représentant l'Établissement régional d'enseignement adapté de Saintes (17). De plus, l'excellence de leur technique a été soulignée par le prix spécial du jury.

Ils ont été félicités par le célèbre et doublement étoilé chef vendéen, Thierry DRAPEAU, du Domaine de la Chabotterie à Saint-Sulpice-le-Verdon.

A Nantes, le mardi 20 octobre au salon SERBOTEL qui regroupe tous les fournisseurs des restaurants et cuisines de collectivités de France, douze équipes de cuisiniers ont démontrés que cuisine de collectivité ne veut pas dire cuisine au rabais.

Établissements  scolaires, casernes militaires, établissements hospitaliers, maisons de retraite, restaurants d'entreprises venant de nombreuses régions françaises étaient présents. Avec un budget de 5 € par personne, des produits imposés et un temps imparti de 3 heures 30, les compétiteurs ont démontrés que cuisine de collectivité rime avec excellence.

Eric ROUILLÉ, chef de cuisine, et Géraldine LESIEUR, second de cuisine, du Foyer logement des Genêts d'Or aux Sables d'Olonne se sont particulièrement distingués en présentant :

•    une pyramide d’écrevisses, mayonnaise aux trois huiles, chips de patates douces et sirop d'érable ;
•    un suprême de faisan mariné à la Troussepinette, pop corn et soupe de mogette;
•    une coque en chocolat garnie de crème vanille, pommes caramélisées croquante et meringue.

Soutenus par Brigitte TESSON, Première adjointe, et de nombreux amis, nos Sablais ont été la seule équipe à avoir été primée deux fois. Ils ont obtenu la seconde place au 10ème Trophée National de restauration collective autogérée à quelques points seulement des premiers, représentant l'Établissement régional d'enseignement adapté de Saintes (17). De plus, l'excellence de leur technique a été soulignée par le prix spécial du jury.

Ils ont été félicités par le célèbre et doublement étoilé chef vendéen, Thierry DRAPEAU, du Domaine de la Chabotterie à Saint-Sulpice-le-Verdon.
Add a comment

Six nouvelles caméras de vidéo-surveillance

Opérationnelles depuis juin 2015, 6 nouvelles caméras de vidéo-surveillance en haute-définition sont venues renforcer le dispositif existant le portant à 13.

3 ont été installées sur les quais du port de pêche et une rue adjacente, 1 au-dessus du poste de secours de la Grande Plage, 1 Place Ste Anne à la Chaume et enfin 1 devant la Gare.

L’espace public est filmé en en continu, visible 24/7 par les différentes polices et les images sont conservées 21 jours avant d’être effacées.

Add a comment
Août 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

La barre des 6000 € de dons franchie !

Notredame

Vous souhaitez participer activement à la restauration de l'Eglise Notre-Dame-de-Bon-Port aux Sables d'Olonne ? Cliquez sur le QR code ci-dessus ou scannez-le avec votre smartphone pour faire un don en ligne... 6012 € à ce jour ! 

Logo Oceane 2015 250Une info ? Une annonce ?
Un événement ?
Faites-nous en part :
098.456.0044 ou 06.29.56.38.17
boss@futurimedia.fr