New-York / Vendée (Les Sables d'Olonne) : gare aux OFNI

Ils sont partis depuis dimanche de Newport, à New York, pour rejoindre Les Sables d'Olonne en début de semaine prochaine. Ils, ce sont les concurrents de la course IMOCA 60 (la classe des bateaux du Vendée Globe). Attendus entre le 6 et le 9 juin aux Sables.

Las. La traversée de l'Atlantique est redoutable. Car aux éléments naturels parfois hostiles (vagues, vent, ...) s'ajoute le problème des OFNI (objets flottants non identifiés), parfois des baleines, parfois de gros poissons, parfois des éléments n'ayant pas leur place dans un océan : container, bille de bois, etc.

Ces obstacles peuvent parfois se révéler redoutables pour les bateaux. Le Banque Populaire VIII d'Armel le Cléach, qui a croisé la route d'un banc de cétacés, a ainsi été forcé à abandonner après la perte d'un foil et du puit de dérive. 

Jean-Pierre Dick, sur Virbac St Michel, a lui aussi subit des dégâts sur un foil, mais a décidé de tenter de rallier Les Sables d'Olonne, malgré 500 milles de retard sur ses concurrents.

Quand à Yann Eliès, lui aussi victime d'avaries, il a préféré prendre le temps de la réparation. L'objectif n'est pas la victoire, mais la qualification pour le prochain Vendée Globe, qu'il obtiendra en terminant le parcours. Il fait donc route vers la Vendée, non en mode course, mais en mode qualification.

Hier soir, Morgan Lagravière, sur Safran, attendait encore de savoir s'il pourrait reprendre la mer. Là encore, c'est un foil qui a subit de gros dégâts. Tout comme Peter Heerema, sur No Way Back (sans retour) qui a du faire mentir son nom et revenir à Newport, après avoir heurté à quatre reprises des OFNI qui ont mis à mal son 60 pieds.

Enfin, Vincent Riou, sur PRB, a également souffert de l'encombrement de l'Atlantique Nord, en heurtant lui aussi un OFNI, avec un safran. Si celui-ci s'est relevé, ce qui est un moindre mal, celà a généré une voie d'eau autour de l'arbre d'hélice. Cela ne l'empêche pas de poursuivre sa route vers la Vendée, à la recherche d'une solution pérnne pour s'affranchir de l'écopage.

D'autant que les concurrents s'approchent d'une zone de dépression qui risque fort de les malmener avec des vents à 40 noeuds (75 Km/h).

Sinon... ben ça va ! Le leader est Alex Thomson, sur Hugo Boss. Il survole la course à une moyenne de 23 noeuds (mamy dirait "ça pousse") avec des pointes à 25. Plus chanceux que d'autres, il n'a pas perdu de foil, malgré 4 collisions suspectes, dont deux très fortes, avec semble-t-il des poissons-soleil.

Il est suivi de près par Jérémy Bayou, sur Maitre Coq, qui pointe ce mercredi matin (classement 1er juin à 6 heures en temps universel) à environ 25 miles nautiques derrière lui. Troisième, Sébastien Josse, sur Edmon de Rotschild, à 30 miles. Vincent Riou, un peu à la peine, accuse 70 miles de retard et Paul Seilhat, sur SMA est lui à 80 miles.

Aux Sables d'Olonne, on se prépare à accueillir les skippers, à 5 mois du mythique Vendée-Globe, auquel participera la majeure partie des concurrents de la "NY-V". Le Village devrait être inauguré samedi 4 juin, place du Vendée Globe.

Add a comment

Vendée Globe 2016 : c'est parti !

36. Il y a à ce jour 36 projets d'engagement dans la prochaine édition du Vendée Globe qui prendra le départ en 2016.

Tous ne seront pas au départ. car certains n'ont pas encore bouclé leur budget par exemple. Mais à 2 ans et demi du départ et avant même que l'avis de course ne soit publié (d'ici l'été), c'est tout de même un signe intéressant sur la notoriété de la course et le désir des marins.

La dernière édition avait été un peu victime de la crise économique et certains avaient dû renoncer.

La prochaine course verra, si ça se confirme, un renouveau profond des participants, même si 9 "Vendée Globers" se sont déjà manifestés (Raphaël Dinelli pourrait bien faire son 4ème Vendée Globe en 2016 !).

A moins de 1000 jours du départ, Bruno retailleau, Président du Conseil Général de la Vendée, a présenté tous les skippers présents (24). Il a notamment présenté Guo Chan, un chinois passionné de voile, qui a effectué son Tour du Monde en solitaire l'année dernière en 40 pieds et se verrait bien au départ de l'édtion 2016. (Images : Guy Barrier) Add a comment

Vendée-Globe : arrivée d'Alessandro di Benedetto

Add a comment

Arrivée du Vendée-Globe 2013 : Bertrand de Broc

Au terme d'un périple de 92 jours autour du monde, à la voile, sans escale, sans assistance et en solitaire, Bertrand de Broc a rallier le dimanche 10 février 2013, en fin d'après-midi, Port Olona, aux Sables d'Olonne. Il y a 20 ans, il était le héros malheureux d'une précédente édition du Vendée Globe, s'étant ouvert la langue dans une manoeuvre. Sur les téléconseils du Dr Chauve, il avait alors procéder lui-même à la pose de points de suture, à vif, devant son miroir. C'est sous le déluge qu'est arrivé le skipper. Au moment de franchir la ligne, un grain s'est levé, déferlant sur les bateaux venus l'accueillir. Dont le nôtre. Un petit canote en plastique dans l'océan, bousculé par le ringue. Les 18 minutes de ce film vous font revivre, quasi in extenso, la ligne d'arrivée, le retour au port laborieux et la remontée du chenal sous les viva des spectateurs les plus téméraires, dont certains avaient patienté plusieurs heures sous des abris de fortune pour être aux premières loges. La joie partagée du skipper aura fini de les consoler. Bonne nav' ! Add a comment

Vendée-Globe 2012-2013 : François gabart vainqueur !

Add a comment

Sous-catégories

Août 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

La barre des 6000 € de dons franchie !

Notredame

Vous souhaitez participer activement à la restauration de l'Eglise Notre-Dame-de-Bon-Port aux Sables d'Olonne ? Cliquez sur le QR code ci-dessus ou scannez-le avec votre smartphone pour faire un don en ligne... 6012 € à ce jour ! 

Logo Oceane 2015 250Une info ? Une annonce ?
Un événement ?
Faites-nous en part :
098.456.0044 ou 06.29.56.38.17
boss@futurimedia.fr