Aux Sables, des mésanges pour contrer les chenilles

mesange charbonniere OIS 0906 151114


Chacun en a sans doute entendu parler… mais peu savent combien la chenille processionnaire du pin est un véritable fléau pour l’environnement, les animaux mais aussi l’être humain.

Venue du sud, elle gagne rapidement des territoires, notamment sur nos côtes vendéennes, grâce au réchauffement climatique et aux échanges commerciaux du bois qui facilitent la propagation des larves.

Se nourrissant des aiguilles du pin, les chenilles processionnaires, ainsi appelées car elles se déplacent en longue “file indienne”, provoquent la mort prématurée de ces arbres.

Mais elle sont également dangereuses pour les animaux, voire les hommes, car, devant le danger, elles projettent en l’air des poils urticants qui peuvent avoir de graves conséquences sur la santé. Le traitement aérien, par hélicoptère, a été abandonné il y a 5 ans car trop coûteux. Et les traitements individuels sont de l’ordre de 80 € par arbre. A condition que les arbres du voisins ne soient pas contaminés, ce qui réduit l’action à zéro !

La municipalité des Sables d’Olonne, sous l’impulsion de Catherine Blain, a donc décidé d’amorcer une action, en collaboration avec le service des Espaces Verts de la Ville. Ce 23 mars, c’est la voie très écologique des nichoirs pour mésanges charbonnières, ou mésanges vertes, qui a été retenue, avec la pose de 7 abris dans différents espaces de la ville, dont 4 au Tennis Club Sablais.

La période de reproduction arrive en effet et ces oiseaux sont des prédateurs naturels et très efficaces de la chenille processionnaire. Son efficacité est de l’ordre de 500 à 700 chenilles par jour pour une famille. C’est un complément naturel du bacille de Thuringe, qu’il faut déposer sur les aiguilles qui seront ingérées par les larves.

Cette action de la municipalité ne pourra toutefois pas à elle seule contenir le fléau. On estime en effet qu’il faut un nichoir tous les 30 m pour assurer une couverture efficace et protectrice. Avis donc aux bonnes volontés ! On trouve de tels nids dans les jardineries ou sur internet pour des sommes allant de 20 à 30 €. Mais on trouve également, pour les plus bricoleurs, de nombreux plans gratuits qui permettront, à partir de chutes de bois, de faire des abris efficaces à peu de frais. Une idée d’activité également pour les associations accueillant un public d’enfants, lesquels prendront du plaisir à réaliser ces nichoirs.

Une dernière recommandation : orientez l’ouverture (28/32 mm) Est-Sud-Est afin de la protéger des embruns. Fabriquer un nichoir : https://youtu.be/J35iGVgOFz8

Août 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

La barre des 6000 € de dons franchie !

Notredame

Vous souhaitez participer activement à la restauration de l'Eglise Notre-Dame-de-Bon-Port aux Sables d'Olonne ? Cliquez sur le QR code ci-dessus ou scannez-le avec votre smartphone pour faire un don en ligne... 6012 € à ce jour ! 

Logo Oceane 2015 250Une info ? Une annonce ?
Un événement ?
Faites-nous en part :
098.456.0044 ou 06.29.56.38.17
boss@futurimedia.fr